L’objectif général du projet ENSAMBLE est de promouvoir le développement de la « blu economy » en Méditerranée à travers une collaboration plus étroite entre les acteurs maritimes publics et privés, coordonnée par le FLAG « Costa degli Etruschi » de la Région Toscane (IT) – qui fait participer dans ce partenariat des associations professionnelles du monde des pêches, les petites et moyennes entreprises de pêche et d’aquaculture, les municipalités et les syndicats de pêcheurs – ainsi qu’une coopérative innovante basée en Méditerranée (Petra Patrimonia Corsica), une association environnementale italienne (Legambiente Toscana) et une association environnementale tunisienne (WWF North Africa), et avec le soutien du ministère tunisien des transports.

Le projet vise à créer un réseau entre les communautés locales de pêcheurs en Tunisie, en France et en Italie à travers une méthodologie participative, afin de faciliter l’élaboration, par certaines communautés locales de pêcheurs en Afrique du Nord, d’une stratégie basée sur la CLLD, et l’échange de bonnes pratiques avec l’Italie et la France, pays où l’approche CLLD a déjà été développée.

La stratégie locale de la CLLD dans la communauté nord-africaine visera principalement à promouvoir l’innovation, l’esprit d’entreprise et la diversification des emplois dans le but de renforcer le développement durable des entreprises locales de pêche et d’aquaculture, une attention particulière devant être accordée au rôle des femmes et des jeunes.

Les objectifs spécifiques du projet sont donc les suivants :

1) Mettre en place un parcours participatif d’acteurs publics et privés afin de développer une stratégie de développement local qui prenne en compte les besoins des communautés locales.

2) Faciliter l’autonomisation des communautés locales pour le développement durable des zones côtières impliquées dans le projet, par un échange d’expériences et de bonnes pratiques avec le FLAG « Costa degli Etruschi » en Italie et le FLAG français en Corse, et par des activités de formation destinées notamment aux pêcheurs, jeunes et femmes.

3) Transfert de connaissances et de compétences par le biais d’activités de jumelage entre les zones côtières du Nord et de l’Ouest de la Méditerranée, y compris l’échange d’expériences pour la diversification des activités économiques liées à la pêche comme élément du développement durable de la région.

4) Promouvoir un tourisme durable par la valorisation du territoire local, des ressources environnementales et culturelles et des traditions liées à la mer et à la pêche avec la participation des communautés locales, des jeunes et des femmes et la création de projets pilotes.

Projet cofinancé par le Fonds européen pour la mer et la pêche (FEAMP)

This post is also available in: itItaliano enEnglish